loader


Henri NAFILYAN né en 1956 à Paris, étudie l'écriture à l' École Normale de Musique de Paris, en privé auprès du compositeur Claude Prior et en autodidacte. Chef d’orchestre, Henri NAFILYAN fonde son propre orchestre de chambre dès l’âge de 15 ans et dirige avec cet ensemble des œuvres du grand répertoire, comme les Concertos brandebourgeois de Bach au château de Versailles, les métamorphoses de Richard Strauss, salle Pleyel, mais aussi de nombreuses partitions d’auteurs du XXe siècle et d’auteurs vivants notamment au Musée Guimet à Paris. Au catalogue de ses œuvres figurent entre autres huit quatuors à cordes, un concerto pour violoncelle et orchestre et un opéra ( Le Palindrome ou le destin d’Othello sur un livret de Max héron). Il reçoit la mention spéciale du jury au concours de composition musicale Blaise Pascal (Clermont-Ferrand – Edition 2009) pour une œuvre composée pour quatuor à cordes et voix.


Henri NAFILYAN est également directeur du Conservatoire de musique Marietta Alboni à Paris, établissement qu’il a fondé en 1985. Il est le conseiller artistique des « Rencontres Musicales Enesco » dont la vocation, à travers la diffusion des œuvres du grand musicien roumain est de favoriser la musique contemporaine roumaine et française. Son activité s’étend aussi au domaine du bénévolat où, au sein de l’Œuvre Falret, il anime ateliers et concerts en faveur de personnes en souffrance psychique. Enfin, il siège au conseil syndical du SNAC (syndicat national des auteurs et compositeurs) et représente son syndicat au conseil d’administration de la SEAM (société des éditeurs et auteurs de musique).


Disques : Célébration pour orchestre à vents et contrebasse, Triptyque sur 3 poèmes de J.M. de HEREDIA (1994) Réf.USE 001 (épuisé)

Bacchanale, pour flûte et guitare ( ballade en Amérique latine, Musica 2, 2005 )

L’œuvre pour flûtes à bec (57’) par l’ensemble Alcyone ( 2008 ) réf : HN 01

Voir le catalogue et vente d’œuvres en ligne sur https://www.henrinafilyan.com



Article de presse :

Journal « Ecouter, Voir » (octobre 1996)

Nafilyan Henri (né en 1956) : triptyque sur 3 poèmes de José Maria de Hérédia ; Célébration-Alexandre Jean- François (né en 1963) : Concerto pour violoncelle et orchestre à vents n°2. Xavier Gagnepin, violoncelle ; Orchestre de chambre Contemporain dir. Henri Nafilyan

P1994 Nouv. ce disque présente quelques œuvres de deux compositeurs également chefs d’orchestre, très différentes dans leur procédé d’écriture, mais avec pour élément commun le sens du drame. Henri Nafilyan recherche dans le triptyque des sonnets une consonance tour à tour violente ou sentimentale pour illustrer les poèmes de Hérédia et use dans Célébration avec habilité du contrepoint et du chromatisme, et du diabolique triton, banni jadis dans la musique médiévale, dans une trame instrumentale assez originale : contrebasse et orchestre à dominante de vents et de cuivres, même un cromorne. Jean-François Alexandre recherche les contrastes de tempo et de dynamisme, dans des images sonores proches de celles du cinéma à sensation. L’interprétation dramatique de l’orchestre et le phrasé coloré du violoncelle de Xavier Gagnepain sont dignes de tout éloge. Une découverte à recommander. ( B. Maussion )